Solaire thermique
Solaire thermique

Ces dernières années, une demande de confort accrue face à des températures estivales élevées ont conduit à un fort développement de la climatisation dans les bâtiments tertiaires. Ce fort développement est responsable d’une surconsommation électrique, menant à des rejets de gaz à effet de serre importants. Le concept de rafraîchissement solaire constitue une alternative fiable et éprouvée qui contribue à la préservation de l'environnement.

En rafraîchissement solaire thermique, l’énergie solaire est utilisée pour transmettre de la chaleur à un système de production :

  • Les systèmes dits « fermé », en eau, utilisent une machine à sorption (Absorption ou Adsorption) qui ne contient aucun fluide frigorigène et qui transforme par un procédé physique la chaleur en froid. L’eau glacée doit alors être distribuée dans le bâtiment.
  • Les systèmes dits « ouvert », à air, utilisent des centrales de traitement d’air équipées de roues à dessiccation. L’air est directement réchauffé, refroidi, humidifié ou déshumidifié.

Les procédés avec machine à sorption sont les plus répandus. Une centaine d’installation sont aujourd’hui en fonctionnement en Europe et une vingtaine de fabriquant proposent des solutions allant de 10 kW froid à plusieurs centaines de kW. Les capteurs à utiliser pour ces procédés doivent avoir de bonne performance à partir de 60°C, il faut donc privilégier les capteurs plans haute performance ou les capteurs à tubes sous vide. De nombreux fournisseurs européens proposent là aussi des produits adaptés. Le concept de rafraîchissement solaire constitue une alternative fiable et éprouvée qui contribue à la préservation de l'environnement. Quelques exemples de démonstration