Médias / PublicationsMédias / PublicationsMédias / PublicationsMédias / PublicationsMédias / Publications
Médias / Publications

Médias / Publications

Médias / Publications

Médias / Publications

Médias / Publications

Partager :

Guide Montage de projet en autoconsommation photovoltaïque

08/02/2017

L’autoconsommation photovoltaïque (PV) est le fait de produire pour consommer son électricité solaire. Elle peut être “totale” (sans injection) ou “partielle” (avec injection du surplus sur le réseau). Elle est individuelle (production et consommation avec un seul consommateur) et pourra bientôt être collective (application de l’Ordonnance autoconsommation, qui va ouvrir la voie à la production partagée entre multi-consommateurs au niveau local).

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la transition énergétique, les Régions Bretagne et Pays de la Loire se sont associées pour piloter, avec les syndicats départementaux d’énergie et les Métropoles de Nantes et de Rennes, le déploiement d’ici 2020 d’un grand “système énergétique intelligent” à l’échelle du Morbihan, de l’Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique, de la Vendée et des îles finistériennes non interconnectées.

Ce projet, nommé “SMILE” (pour SMart Ideas to Link Energies), revêt un double objectif. Il s’agit de préfigurer les nouveaux modèles des systèmes électriques, et au-delà, des systèmes énergétiques du futur (smartgrids) : plus décarbonnés, plus décentralisés et impliquant réellement les citoyens au sein d’un véritable Internet de l’énergie, grâce à la combinaison des nouvelles technologies d’efficacité énergétique et du numérique. À l’heure des grandes révolutions énergétiques au niveau international, il s’agit également de constituer la vitrine de l’excellence du savoir-faire industriel français en matière de réseaux électriques intelligents.

Sur la période 2017-2020, 260 millions d’euros devraient être investis par les entreprises, les collectivités, les gestionnaires de réseau et l’État.
Les retombées attendues à l’horizon 2020 sont :

  • près de 10 000 emplois directs ou induits,
  • 1 000 bornes de recharges publiques pour véhicules électriques,
  • 50 MWh de stockage d’électricité,
  • 1 000 bâtiments à énergie positive,
  • 20 000 points lumineux intelligents...
Partager :